Entrez dans le monde magique des orgues.    Page créée le 10/02/2012     L’orgue Dillens (1722) de l’église St Charles Borromée d’Anvers (Belgique) Orgues en France et dans le monde. Pays : Belgique Province :  Antwerpen Ville : Antwerpen (Anvers) Local : St Carolus Borromeus Kerk Facteur : Dillens Année : 1722 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique
Carte Photos Cliquer Disposition L’église des Jésuites construite entre 1615 et 1621 était dédiée à St Ignace de Loyola. Sa façade baroque est typique des réalisations des Jésuites au début du 17ème siècle à travers le monde. C’est la copie de l’église de Jésus, la maison mère des Jésuites de Rome. Peter Paul RUBENS contribua largement à sa décoration. Malheureusement, un dramatique incendie en 1718 détruisit 39 peintures de plafond réalisées par RUBENS. En 1773, l’église fut dédiée à St Charles-Borromée et elle est devenue église paroissiale catholique depuis 1803. Depuis 1722, l’église abrite un orgue construit par le facteur Carolus DILLENS de Malines (l’instrument fut également attribué à Jean-Baptiste FORCEVILLE). Le buffet baroque absolument remarquable est l’œuvre de Jan Peter van BAURSCHEIT l’Ancien. En 1809 et 1810, l’instrument a été restauré par Jean-Joseph DELHAYE de Gand. Les sommiers et les claviers ont été reconstruits avec une étendue élargie à 4 octaves et demie, les anches ont été également reconstruites. En 1877 et 1878, le facteur Henri VERMEERSCH de Duffel, beau-frère de François LORET, a effectué un relevage. En 1930, l’orgue a été restauré par le facteur Hendrik GEURTS d’Anvers, qui a ajouté une division indépendante de pédale avec une transmission pneumatique. En 1954, la dernière restauration connue a été effectuée par Gerard D’HONDT d’Herselt. L’instrument a été réharmonisé au diapason de 440 Hz et la pédale de 1930 a été supprimée. Malheureusement, ce joyau historique s’est irrémédiablement dégradé à la fin du 20ème siècle, faute d’entretien, au point d’être devenu totalement injouable. Dieu merci, les plans de restauration établis en 2007 par Wenceslaus MERTENS ont trouvé leur financement en 2009 grâce aux subventions de la région, de la Province et de la ville d’Anvers qui ont décidé de prendre à leur charge 60% du budget global, qui s’élève tout de même à plus d’un million d’euros. L’appel d’offres lancé en 2009 a été attribué en juillet 2011 à la maison belge SCHUMACHER d’Eupen. Les travaux devraient durer plus de deux ans. Autres caractéristiques : 19 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Tirasse : I/P permanente