Orgues en France et dans le monde.

Retour Allemagne       Retour tous pays                                                           Jeux allemands         Historique        Photos

Ansbach  (D)

St Gumbertus kirche

Wiegleb, 1739


Composition :

I. Grand-orgue II. Positif III. Récit expressif Pédale
       
Principal 8’ Grobgedakt 8‘ Principal 4‘ Subbass 32‘
Grob Gedakt 8‘ Fugara 8‘ Spitzflöth 4‘ Subbaß 16‘
Flaut travers 8‘ Principal 4‘ Petitt 4‘ Principal Bass 16‘
Gembshorn 8‘ Blockflöthen 4‘ Nassat 3‘ Violon Baß 16‘
Viola di Gamba 8‘ Rohrflöthen 4‘ Sallicinet 2‘ Octaven Baß 8‘
Salacional 8‘ Waldflöthen 2‘ Nachthorn 2‘ Quint Baß 6‘
Klein Gedackt 4‘ Flaschiolet 2‘ Quintaten 8‘ Bassetgen 4‘
Octava 4‘ Octava 2‘   Mixtur Bass VI 4‘
Quinta 3‘ Quinta 1 ½‘   Cymbel Bass II 2‘
Superoctava 2‘ Mixtur IV 1‘   Posaunen Bass 16‘
Cymbel II 2‘ Fagott 16‘    
Sesquialtra II-III 1 ½‘ Quintatön 8‘    
Mixtur 2‘ VIII-IX-X Vox humana 8‘    
Quintatön 16‘      
Trompete 8‘      
Oboe d‘amour 8‘      

Autres caractéristiques :
46 jeux - 3 claviers manuels de 51 notes et pédalier 27 notes
Transmission mécanique des claviers et des jeux
Accouplements : II/I - III/II
Tremblant

Haut de page


Historique :


Cet orgue a été construit entre 1736 et 1739 par Johann Christoph WIEGLEB. La façade et le buffet sont l'œuvre de Léopold RETTY, maître menuisier de l'époque.

Il s'agissait lors de sa construction d'un instrument remarquable, tant par sa taille ( 47 jeux sur 3 claviers et pédalier ) que par l'originalité de sa disposition sonore. La répartition des claviers, leur accouplement, des jeux tout à fait nouveaux pour l'époque et le pays, une boite expressive : autant de nouveautés qui marquèrent les esprits à cette époque.

Il n'y eut que peu d'interventions durant les décennies suivantes.

En 1884, le facteur Georg Friedrich STEINMEYER restaure l'instrument, en préservant une grande partie du matériel sonore. Ce travail avait reçu les faveurs d'Albert SCHWEITZER.

En 1961, la firme STEINMEYER, reconstruisit l'instrument dans un style néo-baroque. Cette fois malheureusement, il ne restait plus grand-chose de l'orgue de WIEGLEB.

En 2007, le facteur hollandais REIL de Heerde, a achevé une restauration en revenant au plus près de la conception originale de l'instrument, après de longs travaux de recherche historique.
Cette reconstruction menée en profondeur permet de retrouver un orgue très proche de ce que devait être l'instrument de WIEGLEB.


Haut de page


Photos :
Ansbach St Gumbertus Wiegleb orgel
Ansbach St Gumbertus Wiegleb orgel

Ansbach St Gumbertus Wiegleb orgel         Ansbach St Gumbertus Wiegleb orgel


Haut de page    Retour Allemagne    Retour tous pays