Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 06/02/2014 L’orgue Ladegast (1881) de l’église St Barthélémy d’Altenbourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Thuringe Ville : Altenburg Local : St Bartholomäikirche Eglise St Barthélémy Facteur : Ladegast Année : 1881 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. En 1214, sous Frédéric 1er (Barberousse), existait une basilique romane, avec une nef unique, un chœur en quadrilatère, une abside semi-circulaire et deux tours. Cette basilique qui était servie par les moines augustins et dédiée à St Barthélémy, fut ravagée en 1430 par les hussites. En 1459, commença la reconstruction dans le style gothique, de type église-halle à trois nefs. Les deux tours romanes furent conservées. En 1524, l’église passa au culte protestant. En 1668, la tour nord s’effondra. Les deux tours furent remplacées par la tour actuelle. De 1981 à 1988, l’église a fait l’objet de très importants travaux de restauration. On a mention d’un orgue en 1505, sans plus de précisions. En 1573 et 1574 un nouvel instrument dont on n’a pas de traces est construit.. De 1770 à 1782, les frères Christian et Gotthold DONATI construisent un orgue neuf. De 1877 à 1881, le facteur Friedrich LADEGAST de Weissenfels (Saxe-Anhalt) a construit l’orgue actuel, dans un buffet néo- gothique dessiné par l’architecte Elberlin. De l’ancien instrument, LADEGAST a conservé une Spitzflöte 8’ et une Hohlflöte 8’ transformées en un Salicional 8’ et une Flûte 8’. La traction était mécanique avec des sommiers à cônes pour les claviers manuels et un sommier à gravure pour la pédale. En 1906, le fils, Oskar LADEGAST modifie la traction en pneumatique et remplace le sommier de pédale par un sommier à cônes. La console est également reconstruite et une Aéoline 8’ est rajoutée au grand-orgue. En 1917, les tuyaux de façade ont été réquisitionnés puis remplacés par des tuyaux en zinc. En 1922, la maison JEHMLICH de Dresde a ajouté un Fernwerk placé dans la voûte. En 1950, le Fernwerk a été mis hors service. En 1974, le facteur Hermann LAHMANN de Leipzig a remplacé la console de 1909 par une console neuve. Dans les années 1980, l’orgue a beaucoup souffert des travaux de restauration de l’église. En 1990, le facteur Gerd-Christian BOCHMANN de Kohren-Sahlis (Saxe) a entièrement restauré l’instrument, utilisant notamment des tuyaux de LADEGAST provenant de l’orgue de l’église du château restauré en 1976 par EULE et dont les ajouts de LADEGAST de 1881 avaient été retirés. BOCHMANN a également remis en service le Fernwerk de 1922. Autres caractéristiques : 44 jeux - 3 claviers manuels de 54 notes et pédalier 27 notes Transmission électropneumatique des claviers et des jeux Accouplements : II/I - III/I - III Fern/I - III Fern/III Tirasses : I/P - II/P - III/P - III Fern/P 4 combinaisons libres Tutti Appel Fonds des claviers Appel des anches