Orgues en France et dans le monde.

Retour Hollande       Retour tous pays             Historique     Photos     Carte

Alkmaar  (Hollande)
                                     
Eglise St Laurent
Orgue de transept

Van Covelens, 1511 - Flentrop, 2000


Composition :

II. Grand-orgue I. Positif Pédale
Doof 8' I-II Quintadeen 8' Trompet 8'
Holpijp 8' Fluit 4'  
Koppeldoof 4' I-III Octaaf 2'  
Openfluit 4' Octaaf 1' I-II  
Sifflet 1 1/3'    
Mixtuur 2' II-VI    
Scherp 1 1/3' III-VI    
Trompet 8'    

Autres caractéristiques :
13 jeux - 2 claviers manuels et pédalier
Traction mécanique des claviers et des jeux
Étendue des claviers manuels : 38 notes (F,G,A-g2,a2)
Étendue du pédalier : 15 notes (F,G,A-c1 sans c# et g#)
Accouplements : BW/HW (divisés c-c#1)
Tirasse : HW/PED
Tremblant
Diapason: A = 427 Hz - Tempérament: mésotonique
Pression du vent : 68mm

Haut de page



Historique :


Avec la dernière restauration, exécutée par la firme Flentrop, le vieil orgue Van Covelens a retrouvé toute sa splendeur.

Cet instrument unique remonte aux débuts de l'histoire de la facture d'orgue en Hollande.
Il a été construit en 1511 par Jan van Covelens et sa tuyauterie se divise en deux sommiers.
Le sommier du bas contient les jeux de principaux: Doof, Koppeldoof, Mixtuur et Scherp. La structure de ce principal se compare à celui d'un Blockwerk. Un élément caractéristique est le principe de dupliquer les rangs: plus les notes sont aiguës plus le nombre de tuyaux augmente. Ainsi, la note la plus basse, le FA, sept tuyaux jouent alors que pour la note la plus haute, a", il y en a 17.
Le sommier du bas contient la Trompette. Les trois jeux de flûtes, Holpijp, Openfluit et Sifflet, quoique placés sur le sommier du haut, sont directement reliés au sommier du bas par des conduits en plomb.

Le disciple de Van Covelens, Claes Willemsz, agrandit l'instrument en 1545 en ajoutant un Borstwerk de deux (ou trois?) jeux. Ce Borstwerk, placé directement derrière les claviers, résonne dans l'église comme un Écho. L'actuel jeu de Quintadeen a été introduit par Claes Willemesz.

Le jeu de Trompette à la pédale a probablement été ajouté en 1551 par Allart Claesz, fils de Claes Willemsz. Il place ce jeu dans un buffet du côté droit de l'orgue ce qui donne une apparence plutôt asymétrique. Les résonateurs de ce jeux de Trompettes sont originaux. Il semble que cet ajout se situait dans le style de Van Covelens.

Les jeux de Fuilt 4' et Octaaf 2' du Borstwerk de l'instrument actuel furent ajoutés par Jan Jacobsz van Lin, un facteur d'Utrecht.

Entre 1625 et 1994, un jeu de Flûte conique du Hoofdwerk remplaça le jeu d'Openfluit de Van Covelens.
Lors de la dernière restauration, il devint évident que ce jeu gênait l'utilisation optimale des combinaisons de flûtes. Des problèmes avec la stabilité du vent et de combinaison menèrent à la décision de placer cette Flûte au Borstwerk et, du fait même, reconstruite le trio de flûtes de Van Covelens.

Entre 1639 et 1646, la famille Van Hagerbeer a construit un nouveau grand orgue placé à l'extrémité ouest de l'église. L'installation de ce nouvel instrument fut probablement la raison de la survie de l'orgue de Van Covelens à travers plusieurs siècles.

Durant tout ce temps, le petit orgue n'était utilisé que lorsque le grand orgue n'était pas disponible. Jacobus van Hagerbeer, renouvela, en 1651, le Prestant de façade (Doof). Il est possible qu'il construisit aussi un nouveau clavier pour le Borstwerk.

Dès 1640, le chant de la communauté d'Alkmaar était accompagné par l'orgue. Ce fait explique probablement l'ajout d'un accouplement manuel réalisé par Johannes Duytschot en 1685. Toutefois, il est douteux que cet ajout augmenta la puissance de l'orgue vu le caractère d'écho de la division du Borstwerk.

En 1703-4, Duytschot travailla encore sur l'orgue. La tribune de droite remonte à cette période. Le pédalier, toujours existant, a été fabriqué et installé par Duytschot.

Le petit orgue fut aussi modifié durant le XIXe siècle. L'instrument a perdu plusieurs de ses doubles rangs.

Une restauration majeure a été exécutée en 1894 par la firme Ypma.

Peu avant la Seconde guerre mondiale, H.W. Flentrop répara le petit orgue.

Le point de départ de la dernière restauration était de restituer l'orgue son état en 1651.
Les résultats de recherches sérieuses exécutées sur la vieille tuyauterie et les sommiers démontés ont fourni beaucoup d'informations, si bien que durant le processus de restauration, les plans furent modifiés afin de se rapprocher du concept de Van Covelens.
La division du Hoofdwerk a été restaurée à son état de 1511.

Les travaux inclurent la réparation de plusieurs doubles rangs, la reconstruction des jeux d'Openfluit et de Sifflet, ainsi que la construction de trois nouveaux soufflets cunéiformes. Les dimensions de ces soufflets s'inspirent de la description qu'en fit Gerardus Havingha dans son livre "Origines et Progrès de l'Orgue", publié en 1727.

Pieter van Dijk


Haut de page


Photos :

Alkmaar St Laurent transept Van Covelens orgel

Alkmaar St Laurent transept Van Covelens orgel      Alkmaar St Laurent transept Van Covelens orgel


Carte :




Haut de page    Retour Hollande    Retour tous pays