Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 14/07/2017 Orgue Labruguière (1759) de la cathédrale Notre-Dame d’Aire-sur-l'Adour (40).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Landes Ville : Aire-sur-l'Adour Local : Cathédrale  Notre-Dame Facteur : Labruguière Année : 1759
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
Située sur la « Via Podiensis » (voie qui menait les pèlerins du Puy-en-Velay jusqu’à St Jacques de Compostelle), l’ancienne cathédrale St Jean-Baptiste a été construite au 12ème siècle dans le style roman. De cette époque il reste trois travées de la nef et une absidiole. L’austère façade et son portail datent du 13ème siècle. Ravagée lors de la guerre de Cent ans au 14ème siècle et lors des guerres de religion au 16ème siècle, elle fut à de nombreuses reprises restaurée et remaniée. La sacristie est l’ancienne salle capitulaire construite au 14ème siècle. La nef fut voûtée d’ogives également au 14ème siècle. Les stalles et les boiseries du chœur remontent à la fin du 17ème siècle et le maître-autel en marbre est l’œuvre des frères Mazetti vers 1770. Dans le prolongement de la rotonde se situe l’orangerie du 17ème siècle. L’abside romane du 12ème siècle fut remplacée par la rotonde actuelle à la fin du 18ème siècle. Le diocèse d’Aire qui remontait au 6ème siècle fut supprimé en 1802 et rattaché jusqu’en 1823 à celui de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). L’église fut restaurée et embellie au cours des 18ème et 19ème siècles. L’édifice a été classé aux Monuments Historiques en 1906. Le diocèse est depuis 1933 rattaché à celui de Dax et l’église a ainsi le statut de co-cathédrale (sauf pour l’Etat qui lui a conservé le statut de cathédrale…). Une importante campagne de restauration a été effectuée entre 2003 et 2011. En 1757 et 1759, l’orgue magnifique situé en tribune au fond de la nef a été construit par les facteurs LABRUGUIERE et AUSTRUY, qui étaient des compagnons de Dom BEDOS DE CELLES. L’instrument de 32 jeux comporte alors quatre claviers et un pédalier. Le buffet de style rocaille avec ses sculptures et ses dorures est l’œuvre du menuisier Boirie (d’Aire-sur-l’Adour). La console est située en fenêtre centrale. En 1839, l’instrument fait l’objet d’un relevage effectué par les frères CLAUDE de Mirecourt (Vosges). En 1862, des travaux sont effectués par le facteur BARON de Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Celui-ci transforme la transmission en pneumatique et ajoute une division de Récit de 8 jeux. Le vénérable instrument est dénaturé. En 1886, l’intervention du facteur Victor MAGEN d’Agen (Lot-et-Garonne) amplifie encore cette transformation romantique. L’orgue compte alors 32 jeux sur deux claviers et pédalier. En 1950, Maurice PUGET de Toulouse effectue des travaux de restauration pour un retour au caractère classique, mais malheureusement avec des moyens très réduits. L’orgue compte 35 jeux sur trois claviers et pédalier et la transmission est reconstruite en mécanique. En 1959, le buffet est classé aux Monuments Historiques. En 1965, Robert CHAUVIN de Dax remplace la tuyauterie de mauvaise qualité par des tuyaux en étain. En 1976, la partie instrumentale est classée aux Monuments Historiques. Enfin, entre 1989 et 1995, une grande restauration est effectuée par Robert CHAUVIN. Le matériel sonore, la mécanique, l’alimentation en vent, le buffet, tout est entièrement restauré dans la disposition originale. L’instrument retrouve tout son éclat et ses qualités sonores remarquables.
Autres caractéristiques : 31 jeux - 4 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tremblants doux et fort Tempérament inégal
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany