Entrez dans le monde magique des orgues.    Page créée le 25/08/2011     L’orgue Flentrop (1955) de la Grande Eglise St Bavo d’Aardenburg (Hollande) Orgues en France et dans le monde. Pays : Hollande Région :  Zélande Ville : Sluis Local : Aardenburg St Baafskerk (Ned. Herv) Facteur : Flentrop Année : 1955 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Photos Cliquer La Grande Eglise possédait depuis 1808 un instrument acheté d’occasion et construit en 1764 par le facteur belge Egidius Van PETEGHEM de Gand pour l’église des Augustines de Bruges. Sans doute Van PETEGHEM avait-il utilisé un buffet plus ancien. L’orgue fut installé à Aardenburg en 1809 par le facteur Gerrit HOOGHUYS. Cet instrument avait 20 jeux sur 2 claviers et pédalier en tirasse. En 1853, l’orgue fut déplacé vers le chœur dans un nouveau buffet néo-gothique. En 1944, l’édifice fut endommagé par les bombardements allemands mais l’orgue fut relativement épargné. Toutefois son état ne permettait guère de restauration et il fut décidé de son remplacement. En 1954 et 1955, la maison FLENTROP de Zaandam a procédé à la réalisation de l’orgue actuel. Le buffet du Positif de dos provient de l‘ancien orgue construit par A.A KUERTEN (ou COURTAIN) de Huissen en 1680 pour l’église St André de Groessen. L’architecte CANNEMAN a conçu le buffet de grand-orgue dans le style du Positif. L’orgue a été inauguré en 1955. Il était harmonisé avec un tempérament Silbermann. En 1977, FLENTROP a effectué un relevage de son instrument. En 1992, le facteur David KUNST d’Oostburg a entamé une restauration majeure et démonté le grand-orgue. Toutefois KUNST n’a pu mener son travail à bien et seul le Positif a pu être utilisé pendant plusieurs années. En 2003, la maison REIL d’Heerde a repris le chantier de restauration, utilisant une partie du travail commencé en 1992 par KUNST. La disposition a été modifiée : Au grand-orgue, la Spitsgamba 8’ a été enlevée, une Quinte, un Cornet IV et une Trompette 8’ ont été ajoutés. Au Positif, le Nasard 2’ a été remplacé par une Sesquialtera II. A la pédale, le Nachthoorn 4’ et le Ruispijp III ont été ôtés. Le tempérament a été modifié en Neidhardt III. La restauration a été achevée en fin 2005. Autres caractéristiques : 19 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II Tirasses : I/P - II/P Diapason : La = 440 Hz Tempérament : Neidhardt